Rechercher dans ce blog

18 octobre 2013

L’inspiration de Frida Kahlo : son enfance (la poliomyélite).

          C’est sur un terrain peut être amoindri par un allaitement peu nutritif, qu’était survenue, vers l’âge de 7 ou 8 ans, une maladie considérée communément comme une poliomyélite.  Le symptôme principal était l’atrophie de la jambe droite et du pied droit avec arrêt de croissance du membre. Frida fut contrainte de garder sa chambre durant neuf mois, accompagnée par les soins affectueux de son père. Celui-ci notamment encourageait tous les jours sa fille à pratiquer différentes activités sportives dans le but d’éviter l’atrophie de la jambe. Malgré tous ses efforts jambe droite et pied droit restaient atrophiés et douloureux. Elle les dissimulait par trois ou quatre chaussettes. En position assise, le pied droit ne posait pas par terre et la jambe malade était cachée par l’autre. Elle corrigeait une claudication induite par l’atrophie de la jambe, en portant une bottine à talonnette et en sautillant pour donner l’impression d’une marche normale. Ceci lui valait de multiples railleries. Filles et garçons du voisinage avec leur cruauté instinctive et enfantine, la surnommée Frida, pata de palo (jambe de bois) ou Frida la boiteuse. Un autre diagnostic de la maladie avait été évoqué celui de Spina bifida  une malformation congénitale de la colonne vertébrale, qui pouvait également avoir affecté le développement de la jambe.


          Aussi, jusqu’à son dernier jour, va-t-elle détester cette jambe amaigrie qui la fait souffrir. Quelques années plus tard un grave traumatisme viendra alourdir les séquelles douloureuses déjà présentes. Soucieuse de son apparence, Frida qui était une très jolie fille, dissimulait sa jambe malade avec des habits de garçon ou sous d’amples robes. Le port d’une de ces robes a été l’occasion de l’ « Autoportrait avec un chien Itzcuintli » vers 1938. Frida porte un costume Tehuana toujours très ample et très apprécié des femmes du Yucatan. Mais ici, il est très large et trop long afin de dissimuler maigreur et     malformation  de la jambe droite. Chez Frida le port de la robe longue n’état pas univoque. Mexicaine dans l’âme elle aimait porter le costume traditionnel et, à cause de sa jambe disgracieuse elle préférait porter des robes longues plutôt que courtes.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire