Rechercher dans ce blog

11 janvier 2013

Le style de van Gogh dans « La nuit étoilée » ou van Gogh peintre.





          Un des intérêts qui s’attache à la « La Nuit étoilée » de van Gogh est, qu’elle suscite plusieurs interprétations selon qu’elle est abordée selon que l’on envisage la peinture ou le peintre.
          D’un point de vue théorique mais aussi personnel, l’analyse de la toile d’un peintre pour être utile, doit se baser sur les connaissances que l’on a du style du peintre et de sa vie. La vie de van Gogh a été particulièrement chaotique et son style changeant au fur et à mesure de sa maturation artistique. Pour être en accord avec cette vision des choses l’interprétation de « La Nuit étoilée » connaissant  le style de van Gogh s’il est identifiable sur la toile, devrait retrouver sa manière de peindre. Dans le chapitre traité ici - van Gogh peintre nous exposons ce point de vue. En parallèle la toile  devrait mettre en évidence les particularités qui ont pu marquer la vie du peintre, ce chapitre sera intitulé - van Gogh malade et van Gogh astronome (prochain articl
Nuit étoilée sur le Rhône 1888
          Lorsque van Gogh était en Arles à la fin des années 1880, il lui arrivait fréquemment de partir la nuit muni de son attirail de peintre et surtout de son chapeau sur lequel il fixait des bougies. Son désir était de peindre un ciel nocturne. C’est ce qu’il devait faire en 1888 avec « Nuit étoilée sur le Rhône».


Un an plus tard, il reprenait le sujet dans « La Nuit étoilée » 19 juin 1889, mais cette fois, de la fenêtre de la chambre qu'il occupait dans l'asile du monastère de St Paul de Mausole à Saint Rémy de Provence. C’est cette toile détenue depuis 1941 par le Museum of Modern Art de New York (MOMA), que nous présentons dans cet article dans une approche purement picturale.
                                                                           

                                                                  
                                                            La Nuit étoilée 1889
          La  première impression  qui se dégage de ce tableau, est celle d’un paysage chargé ou d’un amalgame céleste. Il n’en est rien, la composition du tableau est plutôt bien structurée même si van Gogh est revenu plusieurs fois sur la toile. Elle se décompose en trois parties :
      Au premier plan et sur la gauche, un cyprès s’élève et jouxte le ciel comme si des flammèches s’échappaient d’une flamme.       
      Au premier plan au centre et à droite se trouve un petit village, peut être celui de Saint Rémy en Provence, un clocher, des habitations, des arbres et la colline des Alpilles.
      Au troisième plan un beau ciel étoilé. Il est habité par une sphère jaune « pseudo galactique » et par des étoiles scintillantes entourées de halos de lumière jaune. Ce ciel est solidement fixé par des nuages dont les volutes en spirales  tourbillonnent d’un bord à l’autre et contribuent à nous donner une vision "cosmique" de ce ciel.
                 Van Gogh peintre
          La première démarche est de reconnaître dans la toile la présence d’éléments témoignant de la manière de peindre de Van Gogh sachant que la toile se situe dans les dernières années de 1880.


Il faut savoir que la peinture de van Gogh a beaucoup évoluée au cours de sa carrière puisqu’il a connu dans sa jeunesse l’impressionnisme puis le pointillisme pour se tourner à un âge plus avancé vers le fauvisme et l’expressionnisme. Son évolution picturale s’était en effet nouvellement orientée à partir de 1888, lorsqu’il avait déménagé de Paris pour Arles où il allait vivre un certain temps avec Paul Gauguin dans l’espoir de former un« Atelier du midi ». Cette orientation nouvelle reprenait son idée première, celle de vouloir s’exprimer par la couleur :
« Au lieu d'essayer de reproduire exactement ce que je vois devant moi, je me sert arbitrairement de la couleurpour m'exprimer avec plus de force. »

La couleur, il l’avait apprise dans les ciels de Delacroix dont les couleurs vives et les contrastes de couleurs pouvaient décrire les couchers de soleil, les tombées de nuit, voire les nuits avec leurs étoiles (Eugène Delacroix, La Nature morte aux Homards (1826-1827) Musée du Louvre. Il avait admiré aussi la technique pointilliste de Seurat (pont en Bessin dans paysage Seurat) qui parvenait à évoquer une atmosphère nocturne, avec des tâches et aplats de couleurs. Il était d’autant plus admiratif de ces deux peintres que lui-même était fasciné par la réalité vespérale et nocturne.


En adoptant une palette de couleurs remarquable dans sa période arlésienne, notamment l'utilisation des couleurs complémentaires lors de sa période arlésienne il se place comme un des précurseurs à la fois du fauvisme et de l’expressionnisme. Le premier basant sa peinture sur la couleur et le deuxième en cherchant à exprimer des émotions (anxiété, frayeur, trouble) par la couleur. Les couleurs utilisées dans la Nuit étoilée par van Gogh, répondent bien à cette volonté d’exprimer par la couleur les émotions ressenties. Pour se faire il utilise des couleurs vives et une juxtaposition de teintes complémentaires. Les teintes vives bleu et jaune de cette toile, comme la teinte rouge flamboyante à proximité du vert dans Le Café de nuit également de van Gogh, annoncent le fauvisme.


L’évolution de la peinture de van Gogh s’était, à partir de sa rencontre avec Paul Gauguin, manifestée par un travail, de mémoire et réfléchi, éludant toute spontanéité. A partir de là il développa une peinture moins réaliste, plus fixée sur les choses de l’esprit que sur celles de la vue. Il croyait que les peintures pouvaient exprimer l'émotion et n’étaient pas qu'une imitation de la réalité. La Nuit étoilée dans sa partie inférieure est très certainement la représentation d’une réalité : c’est ce qu’il voyait tous les jours de la fenêtre de sa chambre. Le ciel étoilé quand à lui, est le pur produit de son imagination et stigmatise sa nouvelle manière de peindre en s’aidant de sa mémoire. Cette peinture appartient semble t-il plus à son imagination et à sa sensibilité qu’à la réalité.


La Nuit étoilée interrogée selon les objectifs et la manière de peindre de van Gogh est bien une toile où se lisent le style de van Gogh de cette époque et la mise en avant de sa mémoire pour présenter son sujet.


[Prochainement : la Nuit étoilée ou la vision d’un peintre malade et astronome]







6 commentaires:

  1. Bonjour monsieur,
    Ceci est très intéressant et va beaucoup m'aider pour un travail.
    Toutefois, est ce ue vous pouvez me dire comment vous vous appelez car je dois noter les sources. :)

    Merci d'avance

    RépondreSupprimer
  2. bonjour, monsieur je suis au collège et mon projet sont les tableaux de van Gogh. bref... s'il-vous-plait i me faudrait les technique et les matériaux utilisé de ses œuvres. MERCI.

    RépondreSupprimer
  3. Bonsoir ...votre commentaire est vraiment intéressant ..je suis admirative de la peinture de VAN GOGH et je vais prochainement reproduire LA NUIT ETOILEE.

    RépondreSupprimer